«

»

La commune d’Uccle dit non à la 3ème voie avenue Churchill

gutibDurant l’été 2014, la STIB et Bruxelles-Mobilité avaient déposé un projet de réaménagement de la Place Vanderkindere et du rond-point Churchill. Ce projet a été présenté aux riverains le 3 septembre, et est passé en commission de concertation le 2 octobre dernier, réunions auxquelles le GUTIB a pu s’exprimer et défendre l’intérêt des utilisateurs des transports en commun.

Le GUTIB a ainsi demandé à la STIB d’en revenir à la situation d’avant 2006, où l’ancien 23, changeant simplement de numéro en devenant le tram 3, roulait jusqu’à la gare du Nord. Nous préconisons ainsi un mariage de la ligne 7 et de la ligne 3, jusqu’à la Gare du Nord (le tram 4 redevenant dès lors une « longue » ligne allant du Parking Stalle à l’Esplanade).

La STIB, au contraire, défend mordicus l’idée d’un double terminus à Churchill-Vanderkindere, l’un pour son tram 3 venant de l’Esplanade (via le centre-ville), l’autre pour son tram 7, venant du Heysel via les boulevards de moyenne ceinture.

La commune d’Uccle, son bourgmestre en tête, a littéralement « flingué » le projet de la STIB, en expliquant, à raison selon nous, que le fait d’organiser un double terminus à cet endroit n’avait aucun sens. C’est également ce qu’a estimé le nouveau ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet, puisque, le jour de la réunion de la commission de concertation, Bruxelles Mobilité a annoncé qu’il renonçait à son projet de troisième voie à l’avenue Churchill, cette dernière devant servir à exploiter un terminus pour le tram 7.

Exit donc la troisième voie à Churchill ! Il a été décidé de « reporter le terminus du 7 et du 3 en souterrain, à la station Albert, en prévision de l’arrivée du futur métro nord-sud ».

Que penser de cette décision ? Tout d’abord, que la fin des terminus à Churchill et Vanderkindere ne sera pas pour demain, car avant que le terminus du 7 à Albert soit une réalité, il s’écoulera encore 4 ou 5 ans !

Le GUTIB se réjouit, évidemment, de cette décision d’avenir, qui verra le tram 7 arriver à son terminus en souterrain à la station Albert, en offrant, à terme, une correspondance directe avec le métro vers le centre-ville. Mais le métro, ce n’est que pour dans 8 à 10 ans ! D’ici là, si cette décision est concrétisée, il y aura une conséquence non négligeable : il ne sera plus possible pour le 3 et le 4 de remonter en surface comme actuellement.

Bien sûr, c’était prévu de toute façon avec l’arrivée du métro, en 2022. Mais cela veut dire que pendant toutes ces années, le tram 7 donnera correspondance… avec un autre tram, ce qui revient au même que la situation actuelle à Churchill, les escaliers en prime !

Le métro a l’avantage d’aller rapidement d’un endroit à un autre, mais l’inconvénient est qu’il faut souvent effectuer des correspondances avec un tram ou un bus pour se rendre à sa destination. Le tram, par contre, a le désavantage d’être plus lent, mais l’avantage d’être plus souple, et de pouvoir aller partout en ville.

Le GUTIB préconise la construction de lignes de métro, mais demande, tant que le métro n’est pas instauré, que des trams puissent prendre le relai, en conservant les avantages du tram sans subir les désavantages du métro, à savoir. les correspondances.

C’est la raison pour laquelle nous demandons, tant que le métro nord-sud n’est pas encore réalité, que la STIB continue à exploiter en mode tram :

la ligne 4 allant du parking Stalle à l’Esplanade ;

la ligne 3 (Gare du Nord-Churchill) mariée avec la ligne 7 (Vanderkindere-Heysel) sans rupture de charge ;

– une troisième ligne entre les gares du Nord et du Midi (le « pendant » du 51 entre Albert et Midi) pour desservir au nord la gare de Schaerbeek et au sud le bas de Forest (la place St-Denis et/ou Neerstalle).

En effet, on peut se demander pourquoi la STIB a scindé, depuis 2006, les deux dessertes (3 et 7). Soi-disant pour assurer la régularité sur l’axe nord-midi, pour empêcher le tram 7, ayant subi des retards sur la grande ceinture, de perturber la ligne Nord-Midi. Or, le GUTIB constate que depuis huit ans où ce système de double terminus à Churchill-Vanderkindere est appliqué, la ligne Nord-Midi n’est pas plus régulière. Aujourd’hui encore, il y a des espaces de plus de 7 minutes entre deux véhicules (lignes 3 et 4) là où il ne devrait y avoir que 4 minutes.

Par contre, les désagréments subis par les voyageurs à cause de cette « rupture de charge » entre trams 7 et 3 sont immenses : les temps de régulation que doivent supporter les voyageurs à Churchill sont désespérément longs, le temps que met un voyageur pour aller de Longchamp à Berckendael, sur le même axe, est grevé de 5 arrêts inutiles (3 à Churchill et 2 à Vanderkindere) sans compter la rupture de charge, la correspondance elle-même est très inconfortable au rond-point Churchill, voire dangereuse pour ceux qui veulent attraper leur tram au milieu du rond-point (ce que le projet vise, entre autres à supprimer). 

Et pour les riverains surtout, c’est un ballet incessant de trams vides, de trams en stationnement, que ce soit au rond-point Churchill ou à la place Vanderkindere, tout cela inutilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>